Le tour des Emeindras

Grenoble Amitié Nature - Club de montagne omnisports

Le tour des Emeindras

2021 l’année du blanc… Un itinéraire inédit en raquettes aux portes de Grenoble.

La crête du mont St Eynard

Au départ du Sappey à 9h30 bonne surprise : il y a déjà une bonne couche de neige au départ à 980 m d’altitude, et nous sommes entre deux couches nuageuses (celle de 950 m qui vient de la vallée et le plafond supérieur situé vers 1450 m).

Comme la neige est bien tassée, nous optons pour le portage pendant trente minutes. Vers 1200 m nous chaussons les raquettes. Nous empruntons le GR9 depuis le départ du foyer de ski de fond. Nous le poursuivons jusqu’au point coté 1265 m sur la crête du mont St Eynard. A partir de là c’est le début de l’Aventure….

Les arbres chargés de neige et de givre

Nous empruntons le sentier de crête vers le nord, il n’est pas balisé et peu emprunté. Seule une trace d’un randonneur passé la veille nous indique le cheminement.

Le plaisir des yeux

La faible fréquentation humaine permet ainsi aux animaux (sangliers, chevreuils, chamois, etc.) d’y élire domicile ou rassemblements festifs. Leurs traces dans la neige atteste de leurs séjours.

Pour nous, le paysage avec des arbres très chargés par la neige fraîche et givrée est superbe. Le cheminement ressemble plus à de la “raquette sanglier” avec quelques arbres tombés en travers du sentier. Quelques courts passages en rochers apparents mais globalement tout le monde goûte avec bonheur ces grands moments de solitude. Même si, la vue plongeante sur la vallée du Grésivaudan ne laisse voir que le brouillard.

Du blanc de partout

Passage au Pas de la Branche (1332 m), puis poursuite sur l’arête boisée jusqu’à la clairière du point culminant (1489 m) de l’arête des Grands Crêts.

Il est 13h, nous décidons de poursuivre l’arête jusqu’au point 1491 m qui constitue la jonction avec le GR de traversée de Chartreuse.

Moment de grande solitude

De là, courte descente, pour rejoindre la bergerie de l’Emeindras dessus. Il est 14h.

Nous élisons domicile dans une petite grange attenante bien abritée, pour déguster notre pique-nique. Pendant de temps quelques flocons de neige viennent se poser sur la couche de plus de quarante centimètres déjà existante.

Notre petit abri à l’Emeindras dessus pour le pique-nique

Après le café et quelques friandises partagées nous reprenons la descente un joli passage aérien pour rejoindre le col de l’Emeindras, puis la clairière de l’Emeindras dessous. Retour par une bonne piste facile et jonction avec le GR en amont des granges de Montjalat, puis le Bruchet et arrivée au parking du Sappey à 16h15.

Le retour dans les grandes prairies

Alain.

Au total : 750 m de dénivelé et 12,8 km

Une belle aventure partagée par les sept ganistes au top de leur forme après les réveillons : Françoise J., Tony, Agnès B., Claire G., Claudette, Régine, Alain