La Croix de Belledonne

Grenoble Amitié Nature - Club de montagne omnisports

La Croix de Belledonne

Nous étions huit ganistes volontaires et motivés par un réveil matinal ce Mercredi 23 Juin, à 6h00  au parking de Pré Raymond (1370 m), à proximité de Freydières. Pour réaliser une grande classique du secteur : la Croix de Belledonne.

Nous adoptons pour cette randonnée alpine un mode léger et adapté à une course de neige. C’est-à dire chaussures d’alpinisme + crampons + piolet. Ceci en vue de faire une séance d’école de neige

Les lumières rasantes du petit matin sur Chartreuse

L’intérêt d’un départ à l’aube est que la montée à la fraîche se réalise à un bon rythme et sans fatigue. Ainsi en 1h20 nous atteignons le lac du Crozet (1985 m) puis le col de la Pra (2167 m) en 2h00.

Le lac du Crozet aux reflets inattendus

À partir de là, nous entrons dans le domaine Alpin. D’abord avec l’énorme cascade du Doménon alimentée par le lac du petit Doménon.

L’énorme cascade du lac du petit Doménon

Puis à partir de 2320 m nous chaussons nos crampons pour gravir le premier névé soutenu et neige bien dure grâce au froid nocturne. A partir du lac (2400 m) nous retrouvons un massif de Belledonne bien enneigé, avec une bonne neige dure et facile pour une évolution en crampons.

Les premiers rayons de soleil vers 9h du matin
Les grands espaces et la solitude
Petit pause entre les deux lacs du Doménon

Successivement nous longeons le lac du grand Doménon, passons en contrebas du Col du Bâton, pour atteindre la combe sommitale facile.

Ambiance haute montagne, avec une neige qui porte bien
La belle pyramide du Pic du Doménon à l’arrière

A partir de 2800 m nous trouvons quelques plaques de neige plus récente de cinq à dix centimètres d’épaisseur. Nous atteignons le sommet de la Croix de Belledonne à 11h.

Le dôme final bien enneigé
Les derniers mètres
Le sommet à 2926 m
Et sa croix emblématique
Un message adapté aux randonneurs du GAN!

La météo est parfaite : le soleil, pas de vent. Nous décidons de partager le pique-nique au sommet, face aux sommets de l’Oisans qui commence à s’ennuager de quelques cumulus.

Le Lac Blanc et le Grésivaudan à nos pieds

A nos pieds le Lac Blanc. Encore partiellement  en mode “banquise”. Vers 11h45 nous entamons la descente. Deux d’entre nous décident d’enlever les crampons pour goûter la descente en ramasse ou en mode luge sur les fesses.

Descente en pas de danse pour Martin

Les deux portions de pentes un peu plus raides se négocient sans problèmes avec les crampons. Le retour sur la neige transformée en surface est plutôt agréable et rapide. nous déchaussons les crampons après le passage du dernier névé sous le premier lac du Doménon… Puis c’est la longue descente qui nous ramène au lac du Crozet, et la forêt de Freydières au pied du grand Colon.

640 m de dénivelé de descente, en bonne neige avec les crampons

Arrivée au parking vers 15h45. Fin de la journée en terrasse au bar de Freydières en attendant les premières gouttes de pluie.

Le contraste entre 2900 m et 1800 m

De l’avis de tous : une belle course alpine que peu connaissait avec 640 m de dénivelé en crampons. Et baptême du feu en crampons pour David qui à fort apprécié. Un bon entraînement pour les futures sorties alpinisme proposées au GAN.

Alain.

  • 1640 m de dénivelé
  • 19,2 km
  • Les Huit de la Croix de Belledonne : Martin G., David dC., Daniel L., Dominique D., Alain, Brigitte, Yves D., Patrick S.