Les Marmottes Noires (2339 m)

Grenoble Amitié Nature - Club de montagne omnisports

Les Marmottes Noires (2339 m)

Ou comment trouver la solitude un jour de grande migration vers les sommets.

Arrivée au parking de Lieulevé (1263 m) vers 9h00. Il est presque au complet car tout  le monde prend l’option grand au petit Arc, versant plein soleil. Mais pour nous bonnes surprises : le regel nocturne a été efficace et la neige est bien présente au départ.

Les grands espaces du versant Ouest du massif de la Lauzière
Montée facile sur une bonne trace

Pour nous c’est l’option plein ouest afin d’éviter le soleil ! Après un court échauffement sur une piste horizontale nous traversons le pont du ruisseau du lac noir puis nous franchissons le couloir en provenance du Bellachat. Il est rempli de boules d’avalanches, sans difficulté.

Nous entrons dans la forêt du Char du Tambour que nous contournons par un sentier bien enneigé, et bien marqué. Les arcosses ont poussé et sont devenus de vrais arbres et ne gênent plus la progression sur ce sentier de traverse raide et en dévers. Il faut toutefois avoir de bonnes peaux  pour maîtriser l’accroche.

La belle trace sous le pas de la Mule

Nous sortons ainsi de cette traversée ascendante vers 1520 m, pour entrer dans un espace plus ouvert, et atteindre le Chalet de la Pérrière (1680 m). Il est 10h30 et le soleil commence à nous caresser de ses rayons rasants. C’est maintenant les grands espaces qui s’ouvrent devant nous, avec la barrière Ouest de la Lauzière allant du Mont Bellachat à la Pointe de la Combe Bronsin.

Au gré, de quelques bombements agréables nous atteignons le petit lac dominé par le pas de la Mule.

Pause sommitale à la point des Marmottes Noires

Nous atteignons celui-ci sans difficulté malgré la pente raide par une trace bien marquée. Il est 12h15. le vent du Sud est plus prégnant. Il faut maintenant ôter les skis pour descendre à pied dans de bonnes traces bien marquées. Un couloir raide et étroit sur 35 m de dénivelé et prendre pied sur la face sud de notre sommet. Il nous reste cent mètres pour accéder au sommet, à la pointe des Marmottes Noires (2339 m).

Tout les hauts sommets de la Vanoise sous nos yeux

La perspective de cette descente raide et de la remontée de couloir qui va avec dissuade cinq d’entre nous qui optent pour la redescente immédiate et s’installent au replat du lac pour pique-niquer. Pour les quatre autres, arrivée au sommet à 13h.

Magnifique panorama à 360° allant du grand Arc au Cheval Noir en passant par les sommets des Bauges, le Charvin, le Mont Blanc, le Mont Pourri, La grande Casse, les glaciers de la Vanoise.

La ligne de crête jusqu’à la pointe de la combe Bronsin

Bonne descente du sommet face Sud en neige transformée. Puis rude remontée dans les bonnes traces pour retrouver le pas de la Mule.

Les 35 m de remontée dans de bonnes traces jusqu’au pas de la Mule
Un bon 45° sous le pas de la mule

Nous rejoignons ainsi le reste du groupe vers 14h15 pour apprécier notre casse-croûte. Il est 14h45 quand nous entamons la vraie descente. Notre orientation générale Ouest, nous a préservé d’un réchauffement rapide du manteau neigeux et c’est finalement la bonne heure pour trouver la meilleure neige.

Il reste de la poudreuse pour négocier de beaux virages

D’abord quelques croupes et contre pentes Nord/Ouest nous permettent de trouver de la poudreuse encore vierge. Puis à partir de 1900 m nous optons pour les pentes franchement ouest pour trouver la “moquette à poil long” bien transformée.

Autre style

Ceci, jusqu’à rejoindre notre sentier de traverse  plus facile à descendre qu’à monter, par un dérapage facile. Retour au parking à 15h30. Le hameau de Lieuvevé a retrouvé son calme quotidien.

Alain.

En résumé :

  • 1150 m de dénivelé
  • 11,9 km réalisés
  •  Une neige entre trois et quatre étoile et surtout la grande solitude et les grands espaces avec aucun randonneur vu sur cet itinéraire méconnu et ainsi peu parcouru
  • Niveau homogène du groupe et pour tous une belle journée de randonnée
  • Les neufs des Marmottes Noires : Marie, Nils, Bernard R., Brigitte, Raoul, Sophie, Jérôme L., Marylène, Alain
Chacun sa trace