Le sangle des Arches

Grenoble Amitié Nature - Club de montagne omnisports

Le sangle des Arches

Nous étions neuf ganistes motivés pour cette rando “A la recherche des arches perdues!”  avec du vertige à tous les étages, en Chartreuse, ce samedi 21 Mai.

La montée raide vers le Pas de Rocheplane

A 9h00 au départ de la petite station de St Hilaire du Touvet, la chaleur est déjà au rendez-vous…. heureusement  l’évolution est au cœur d’une forêt dense jusque vers 1450m.

 La montée devient plus rude pour atteindre le Pas de Rocheplane(1860m).

Après 30m sur le haut plateau, nous entrons dans une autre ambiance:

Celle des vires  sur le versant Grésivaudan:

Ces vires ou sangles  sont le plus souvent uniquement entretenues par le passage des chamois qui aiment progresser au pied des barres rocheuses. aucun balisage, très peu de cairns. mais un cheminement logique sur une sente bien visible .

Le passage à crapotons au dessus du vide.

Pour nous, la 1ere et principale difficulté  est au début  du sangle: un passage à crapotons sur quelques mètres, sous le surplomb de la falaise et sur des marches de rocher très étroites, au-dessus du vide: finalement  moins impressionnant que prévu, tout le monde passe sans encombres et sans encordement ce court passage de 6 m.

Toujours une ambiance aérienne……..
….mais il faut baisser la tête!

La poursuite du sangle, alternant voûte sous la falaise et sente sur vire herbeuse, après deux cirques , nous permet de découvrir la 1ere arche : un grand trou  horizontal dans lequel nous pouvons tous tenir pour la photo.

la première arche bien visible de loin.

la 2eme arche, beaucoup plus discrète , juste en dessous est inaccessible.

Chercher la petite arche juste sous la grande arche!

Nous poursuivons plus ou moins horizontalement jusqu’à traverser le Cirque supérieur du Pas de Montbrun. nous enchainons ainsi les cirques sur cet étage dit inférieur, jusqu’à venir buter  sur un passage infranchissable.

L’examen attentif du topo de Pascal Sombardier nous révèle que nous avons loupé la montée à l’étage supérieur.

Demi-tour sur environ 20 mn, juste de temps de voir déguerpir deux chamois , peu habitués à voir des humains dans ce secteur.  

Nous trouvons, enfin, un point faible dans la falaise, franchissable par une pente raide entre rochers et buissons de végétation rase.

Enfin nous atteignons après 50m de dénivelé la vire médiane.

3éme petite arche presque masquée
la belle arche en forme de poire

Nous poursuivons celle-ci vers le nord jusqu’à la 3eme et très petite arche , juste suivie  de la belle Arche en forme de poire renversée…

La suite devient de plus en plus excitante : nous quittons ce sangle  pour atteindre  via une courte montée  dans les herbes rases, la passage de Galy : courte vire étroite et spectaculaire  qui permet de contourner un éperon rocheux à sa base et d’atteindre , par une dernière montée raide, la 3éme vire : dit sangle supérieur.

La très belle et impressionnante vire du passage de Galy
dernier passage raide pour atteindre la 3éme vire : Le sangle supérieur que nous remontons vers le sud.
pause obligatoire pour admirer et s’imprégner des images….
… et de l’ambiance à l’étage supérieur.

Là, l’ambiance devient grandiose.  le sangle, plus étroit , mais toujours évident, évolue  au pied de la voûte rocheuse, et offre de magnifiques vues sur la succession de barres rocheuses  que nous dominons…. encore environ 30 minutes de ce paysage splendide  au milieu de nulle part… et nous débouchons sur les hauts plateaux  de Chartreuse vers 1900m.

… soit environ 3 heures d’évolution sur sangle!
Fin du sangle supérieur avec le plateau de la dent de Crolles au fond

Il est 14h15… ces 3 heures de visites des sangles à tous les étages nous a épuisés, le pique nique est le bienvenu, à l’ombre de pins rabougris face au Lances de Malissard.

Encore quelques efforts pour atteindre le point culminant.

Il nous reste quinze minutes de montée pour atteindre le point culminant de notre journée : Le piton de Bellefond(1958m)  . Tour d’horizon à 360° sur la chaîne de Belledonne , et les sommets  de Chartreuse… mais surtout un regard plongeant  sur les falaises en contrebas que nous avons côtoyé et contourné  sur des sangles improbables, et pourtant bien visibles.

Pause au sommet du Piton de Bellefond pour admirer le sangle parcouru sous nos yeux.

Le retour est plus classique  sur le sentier de bord de falaise jusqu’au pas de Montbrun(1850m).

Là, nous entamons la descente raide et scabreuse du goulet: courtes zones d’éboulis, petits pas de désescalade facile, la prudence est de mise, les casques sont utiles.

Entrée dans le goulet du pas de Montbrun

Finalement nous atteignons  la base de ce goulet (1618m) sans encombres.

 Il nous reste à descendre tranquillement dans la belle forêt de hêtres un bon sentier jusqu’à retrouver notre itinéraire de montée à la source des Sangliers(1282m).

 l’eau fraîche coule d’un bon débit , nous gourdes sont vides…. Un vrai bonheur cette source!

Il ne reste plus qu’a dévaler le sentier jusqu’au parking que nous atteignons à 17h15

passage du escarpé et qui demande de la prudence à la descente

Belle journée loin des foules, au cœur des cirques rocheux de Chartreuse,

avec 8h15 de marche (arrêts compris) , 1300m de dénivelé  et 14, kms réalisés , mais surtout des images et des émotions plein la tête.

 itinéraire de niveau T4  pour son engagement , la longueur des vires, la recherche d’itinéraires et la descente du pas de Montbrun.

Boissons bien fraîches au bar de la Grange au Loup à St Hilaire pour clôturer cette belle journée.

Les neufs du sangle des Arches : Elisabeth, Christiane, Jimmy, Catherine L. Jean Christophe, Annie L. Tania, Monique, Alain

 un groupe homogène, motivé, et solidaire.