La pointe de la Grande Journée (2460 m)

Grenoble Amitié Nature - Club de montagne omnisports

La pointe de la Grande Journée (2460 m)

Ce samedi 6 mars, nous étions dix ganistes au dernier point de rendez-vous à la gare de Brignoud. Répartis en deux voitures, l’optimisation du covoiturage a permis de nous offrir l’autoroute jusqu’à Albertville et gagner ainsi un temps précieux sur le soleil qui déjà s’annonçait radieux.

Nous arrivons au hameau de Daru après une heure et demi de voyage et un final sur une route raide accrochée aux pentes occidentales du Beaufortin. Juste devant le bourrelet de neige qui marque le début de la randonnée à 1300 m d’altitude. Une quinzaine de voitures est déjà garée augurant une grande classique locale.

La montée sous le soleil avant le lac du Lavouet

Le test DVA passé avec succès par tout le monde, pour respecter les règles sanitaires COVID, nous nous séparons en deux groupes de cinq personnes. Sur la route enneigée, le goudron intermittent nous oblige à porter environ 800 m puis nous chaussons les skis pour atteindre les chalets de La Ravoire.

A partir de là, la pente se redresse et la neige gelée n’ayant pas encore été atteinte par le soleil oblige à faire des conversions qui se terminent par quelques glissades sans conséquences pour certains.

Nous laissons le col de la Bâthie sur notre droite et montons en direction du lac du Lavouet et sous la pointe éponyme qui nous domine. Durant cette section, le soleil nous accable et le rythme du groupe s’en ressent. Plusieurs haltes sont faites pour nous dévêtir et boire.

Un petit en-cas, après 700 m de dénivelé

Heureusement au niveau du lac Sans Fond, l’altitude gagnée et la brise venant de l’arête faîtière issue de l’objectif, la pointe de la Grande Journée, nous apportent un peu de fraîcheur. Une fois au col au point 2376 m, il ne nous reste qu’à encaper l’arête sommitale chargée d’impressionnantes corniches versant nord pour atteindre le sommet heureusement spacieux pour accueillir les nombreux randonneurs venus parcourir ce sommet, à 2460 m.

La corniche juste avant le sommet

Nous profitons de ce moment pour admirer le paysage. Devant nous le Mont Blanc, le Mont Pourri et l’emblématique Pierra Menta.

Le Mont Blanc dans toute sa splendeur
Heureusement la plateforme sommitale est vaste pour accueillir tous les randonneurs

La descente fait suite à la contemplation et malgré une pente supérieure à 35°, tout le monde se régale sur une neige transformée quatre étoiles. Quelques virages plus bas, sur une bosse dominant lac de Lavouet : c’est l’heure du pique-nique face au soleil.

Le pique-nique chacun dans sa “bulle”
En admirant les sommets

Puis la descente continue dans une neige parfois changeante, mais toujours facile et agréable. Nous rejoignons ainsi, tranquillement la route enneigée qui ramène au parking.

Portage d’environ dix minutes sur 800 m de longueur. Au final, cette pointe de la Grande Journée effectuée sous une météo radieuse et sur une neige transformée quatre étoiles, portera bien son nom dans nos esprits.

La première pente plein sud à 35°

Hervé.

  • 1160 m de dénivelé
  • 13,4 km effectués
  • Les participants : Jules, David, Hervé V., Bernard, Brigitte, Tania, Marylène, Jérôme, Alain, Hervé G.