Balcon du Vénéon : de via en sentier

Grenoble Amitié Nature - Club de montagne omnisports

Balcon du Vénéon : de via en sentier

Pour ce dimanche 14 juin, nous étions cinq ganistes pour effectuer cet enchaînement original dans la Vallée du Vénéon.

C’est à dire gravir la via ferrate des Perrons, poursuivre par le sentier du vertige du balcon du Vénéon puis terminer sur la via de St Christophe en Oisans. Après une courte navette de voiture pour anticiper le retour, nous voilà au pied de la via après trente minutes de marche d’approche. L’entame nous met tout de suite dans l’ambiance, avec un premier mur bien vertical, qui donne quelques doses d’adrénaline aux moins aguerris de l’évolution sur des échelles verticales.

Après un deuxième passage délicat, la via se poursuit toute en “rondeurs”. Cela nous permet d’apprécier la limpidité des eaux agitées du Vénéon quelques 400 m de dénivelé en dessous, et les couleurs chatoyantes des lys orangés qui agrémentent notre montée. Il est 12h15 quand nous arrivons au terme de cette via sur un replat herbeux, avec la station des deux alpes en point de vue, qui ébranle ses télé-sièges pour monter les VTTistes tout en haut du domaine “VTTable”.

Encore trente minutes de marche et nous arrivons au point culminant de notre circuit, aux Perrons avec une belle plate-forme pour notre pique-nique en balcon sur le Vénéon et face à la Roche de la Muzelle et la Tête des Fétoules. La chaleur ambiante, et le cadre nous invitent à la sieste. Pourtant l’appel du vertige nous incite à poursuivre. D’abord sur un joli sentier bien “dessiné” et fauché, puis nous parvenons au large sentier bien équipé de câbles dans ses parties exposées. La perspective sur le cours du Vénéon est encore plus saisissante quand on domine de plus de 700 m le cours d’eau. Vigilance, attention et pauses photos, pour cette descente vers le Plan du Lac.

Arrivés en bas, la chaleur, le manque d’envie et la menace orageuse nous incitent à renoncer à la deuxième via dominant le Vénéon qui démarre au camping au même départ que les “rafteurs”. Et c’est devant une bonne bière à Bourg d’Arud que nous achevons cette belle journée de dominance du Vénéon.

Marilène, Claudette, Christiane, Gilbert et Alain

Via des Perrons, entre verticalité et “rondeurs”
Dans la via, tout est bon pour s’accrocher
La pureté du lys orangé
Le tranquille sentier balcon
La roche de la Muzelle au balcon