Le Grun de Saint Maurice

Grenoble Amitié Nature - Club de montagne omnisports

Le Grun de Saint Maurice

Ce dimanche 23 août, dix ganistes motivés et volontaires ont réalisé un des sommets les plus méconnus du Valgaudemar : Le Grun de St Maurice. Une jolie boucle austère avec une belle arête rocheuse, dans une ambiance haute montagne.

La montée rude hors sentier

A 8h15, départ du Col de l’Esparcelet (1509 m) : un col aussi méconnu que la station de ski fantôme du même nom, dont le seul téléski est abandonné depuis quinze ans. Première surprise au col : aucun randonneur mais six chasseurs équipés fluo pour une ouverture anticipée de la chasse au sanglier. Mais pas de chance, aucun sanglier rencontré ce matin : les chasseurs rentrent bredouille !

Nous empruntons, sur le versant sud-ouest, un sentier bien dessiné, mais peu entretenu et à peine visible, jusqu’au plan de Devés (2010 m).

Le sentier à peine visible dans cette zone détruite par le feu
Une pose bienvenue avant d’aborder la zone hors sentier

De là une ascension éprouvante de 350 m de dénivelé, raide, hors sentier, entre herbe rasante, rhododendrons, et rochers mets nos jambes à l’épreuve. Enfin vers 10h30 nous atteignons l’arête Ouest de notre sommet à 2330 m.

Austère et beau
Quelque passages avec les mains
Enfin nous atteignons l’arête vers 2330 m

A partir de là, un balisage rouge nous permet de trouver la meilleure trajectoire sur le versant Sud de l’arête. Environ une heure d’évolution ou l’on mets les mains sans être de l’escalade à proximité de cette arête très esthétique.

Nous atteignons sans difficulté le col (2476 m), jonction avec la voie normale.

Au dessus du col (2476 m)

Delà une ascension raide avec quelques pas d’escalade de niveau deux, avec de bonnes prises, nous permet d’atteindre l’antécime.

Encore quinze minutes d’efforts, pour atteindre la point culminant, tout près du fil de l’arête plus exposée et aérienne.

Ambiance au dessus des nuages
La croix sommitale à 2775 m

Enfin, à 12h30, nous arrivons au sommet du Grun de St Maurice (2775 m).

L’Olan et la cime du Vallon: tout proches

Très beau panorama à 360 degrés avec le Dévoluy de l’Obiou au pic de Bure, le massif des Écrins avec le Sirac, les Bans, la barre des Écrins, la Meije, le Rateau.

Pique-nique au sommet sans vent.

La face sud des Écrins au fond

Le retour par l’arête puis le couloir empierré s’effectue avec prudence et concentration pour éviter les chutes de pierres et retrouver les prises sur les portions en désescalade.

Nous retrouvons le col avec soulagement.

Moins facile à la descente
Mais du bon rocher sur l’arête
Vigilance et concentration
Le court passage en désescalade
Retour par la voie normale et un bon sentier à partir du col à 2476 m

De là, un bon sentier dans la face nord dite “voie normale” nous ramène à proximité de la maison forestière des Vachers, puis un kilomètre de bonne piste jusqu’au parking.

Il est 16h15.

1300 m de dénivelé, 12 km réalisés, Un seul randonneur rencontré au sommet.

Tout le monde est content d’avoir réalisé cette boucle, sauvage, inédite, technique et éprouvante. Une bonne bière au bar à Corps pour débriefer et penser à la prochaine rando.

Alain.

Les dix du Grun de St Maurice : Frédéric, Elisabeth T., Patrick S., Toni, Christiane, Claire P., Hervé G., Alain, Florence et Pierre