AG du club à la Chapelle en Vercors

Grenoble Amitié Nature - Club de montagne omnisports

AG du club à la Chapelle en Vercors

Une assemblée générale pas comme les autres, qui prend de la hauteur….

Après une assemblée générale 2020 en virtuel, nous venons de vivre une assemblée réelle les 23 & 24 octobre 2021.

Préparation de l’AG au gîte

Un temps fort de la vie du club avec trente-trois personnes présentes. Pour vivre une AG conviviale, constructive, porteuse de projets, haute en couleurs, et qui prends de la hauteur !

Conviviale avec deux jours passés ensemble et accueillis chaleureusement, à la maison de l’aventure à la Chapelle en Vercors.

Constructive, avec un bilan d’activités très encourageant et motivant de cette saison tronquée par la crise sanitaire.

A 19h, apéro après les travaux

Porteuse de projets avec le retour des activités en famille et des séjours programmés pour les prochaines saisons d’hiver et d’été.

Dîner dans la convivialité
La jolie salle à manger de la maison de l’aventure

Haute en couleurs et en prenant de la hauteur avec la belle journée d’automne que nous avons partagé. Chacun à son niveau, sur les sommets alentour.

Le petit déjeuner avant les randos du dimanche

Itinéraire 1 proposé par Jean-Pierre

Nous partons de l’office de tourisme de la Chapelle-en-Vercors (850 m) et descendons au hameau des Bernards pour traverser la plaine encore sous la gelée blanche du matin. En direction de Maison Blanche (946 m) où nous attaquons par la montée en pente douce sur un sentier en balcon, avec de nombreux points de vues sur les contreforts Est du Vercors (du Grand Veymond à la grande Moucherolle). Les couleurs automnales de la forêt sont magnifiques, mêlant les ocres au jaune vif des feuilles, amplifié par le soleil qui les traverse !

Nous suivons ce PR jusqu’à la Croix de Châtelard (1026 m), puis prenons la piste forestière bordée de coins à champignons très fréquentés. À la cote 1100 m nous quittons la piste pour emprunter un sentier qui s’élève rapidement jusqu’au magnifique belvédère de Révoulat (1168 m). Nous rejoignons le groupe de Gwenola pour le pique-nique convivial et jovial sur l’unique table en bois plantée là !

Le givre matinal autour de la chapelle révèle la température ambiante

La vue du bord de falaise vertigineuse domine les Grands Goulets et s’étend à l’ouest jusqu’au loin de la vallée du Rhône et de la Drôme. Descente par le même itinéraire jusqu’à la Chapelle en Vercors, pour un pot au bar de la terrasse où nous rejoigne le groupe Gwenola et celui de Franck.

  • Dénivelé : 400 m
  • Distance parcourue : 12 km
  • Participants : Jean-Daniel L. et Jean-Pierre B.

Itinéraire 2 proposé par Gwenola

Belvédère de Révoulat

Les sous bois de toutes les couleurs

Bilan carbone nul pour notre groupe de sept qui démarre chaussures aux pieds directement depuis le gîte. Rapidement nous traversons une belle forêt au sol sableux qui n’est pas sans rappeler celle de Fontainebleau. Suite du parcours plutôt descendant, à travers prairies et hameaux présentant de beaux bâtiments. Après la traversée de la D 518, la pente se redresse et nous suivons un joli sentier forestier dit “de la falaise”. Il s’en approche à deux reprises pour un plongeon visuel sur les Grands Goulets. Point haut de l’itinéraire au belvédère de Révoulat où la panorama est encore plus large. Michel nous fait une courte démonstration de pilotage de drône (petit et pas trop bruyant !). Jean-Pierre et Jean-Daniel, arrivés par un autre itinéraire nous ont rejoints et nous pique-niquons dans la bonne humeur, confortablement installés au soleil sur une belle table en bois.

Les belles lumières matinales de fin octobre

A la descente, nous quittons le large chemin pour prendre à droite un sentier toujours en forêt puis à découvert, qui nous mène aux Patins via la secrète combe de l’Oscence.

Un ganiste pensif au belvédère de Révoulat

Courte remontée à la croix du Chatelard par une petite route. Plusieurs chemins partent de là. Nous prenons celui le plus à l’Est… qui n’est pas celui que j’avais envisagé. Nous décidons quand même de poursuivre, et toujours sur de beaux chemins forestiers nous poursuivons via les ruines de la Maison Blanche et de “chez Marcel”. Nous croisons quelques chasseurs… Nous finissons par déboucher sur le chemin envisagé initialement, qui offre une belle vue sur les hauts plateaux. Traversée de la plaine et courte remontée pour retrouver Jean-Pierre et Jean-Daniel à la terrasse d’un café, où nous sommes bientôt rejoints par une partie du groupe de Franck, et où nous clôturons agréablement cette journée ensoleillée aux couleurs de l’automne.

Les forêts n’en finissent plus de capter nos regards
  • Dénivelé : 600 m
  • Distance parcourue : 17 km
  • Participants : Claudette, Michel M., Martin, Frédéric D., Benoit, Jean-Etienne, Gwénola

Itinéraire 3 proposé par Franck G.

Le But de Nève et de l’Aiglette en boucle

Très belle route pour accéder au col du Rousset avec une lumière rasante
sur la forêt automnale…

Les beaux calcaires autour du col du Rousset

Nous partons pour réaliser un circuit qui offre une vue époustouflante sur le plateau du Vercors, accompagné par le vol des Vautours : le but de Nève et le but de l’Aiglette.

Les magnifiques sous-bois

Rencontre de chamois en montant à Nève. Détour pour descendre tranquillement sur le col de Chironne puis montée directe et facile pour le but de l’Aiglette. Couleurs chatoyantes, un peu de vent, une visibilité parfaite avec un soleil généreux et un ciel bleu intense.

Rando cool pour le plaisir des yeux
Le Grand Veymont au fond
  • Dénivelé : 650 m
  • Distance parcourue : 11 km
  • Participants : Annie G., Patricia C., Brigitte E., Geneviève R., Pascale M., Annie D., Danièle P., Michel C., Max F., Pierre D. et Franck G.

Itinéraire 4 proposé par Alain

Les Roches Rousses (1971 m), boucle par le Purgatoire

A l’approche de la plaine de Darbounouse

Départ de la Sarna (1280 m). A noter que la route d’accès très sinueuse et en mauvais état pour rejoindre ce coin perdu du plateau. Petite visite de la grotte de L’Ours en passant, après dix minutes de marche.

Après une montée tranquille jusqu’à l’immense plaine de Darbounouse nous empruntons le GR91 direction Est. Puis nous rejoignons un scialet spectaculaire, quittons le GR à 1398 m pour une sente bien marquée de cairns. Nous sommes entre forêt, clairière, zone de lapiaz, pour déboucher vers 1680 m  sur une pente raide au sortir de la forêt.

Les premiers bouquetins proches de la crête

Encore trois cents mètres de dénivelé qui s’achèvent sur les pentes herbeuses où une dizaine de bouquetins s’amusent joyeusement en nous observant.

Vue du sommet avec Sœur Agathe en arrière plan

Nous atteignons le point culminant des Roches Rousses (1971 m) à 12h15. Beau point de vue sur toute la Barrière Est du Vercors, le Devoluy, Belledonne et le Mont Blanc.

Le pique-nique au sommet de Roches Rousses
Les quelques failles qui offrent des vues saisissantes sur le plateau de St Andéol

Pour la descente, nous longeons au mieux le bord de crête jusqu’au Pas Morta (1860 m). Puis retour vers le plateau en passant le Purgatoire, zone rocheuse accidentée entre lapiaz et dolines. Tous les ingrédients pour se perdre en cas de brouillard !

Le Purgatoire et ses lapiaz

Passage à la petite cabane du pas Etoupe par un petit sentier bien cairné. Nous rejoignons le très discret et joli défilé du Berger que nous descendons sur trois kilomètres pour atteindre la plaine de Darbounouse, puis notre itinéraire de montée. Arrivée au parking à 16h15.

  • Dénivelé : 980 m
  • Distance parcourue : 17 km
  • une boucle sauvage et offrant un panorama saisissant sur la barrière Est du Vercors
  • Participants : Barbara, Franck Z.,  Alain, Catherine R., Nadine, Guy, Régine, Evelyne, Catherine L., Bernard, Elisabeth T., Christiane.
Voilà une AG haute en couleurs